Amazon double ses bénéfices pour atteindre 5,2 milliards de dollars grâce à la hausse des achats en ligne

La flambée des achats en ligne durant la pandémie a permis à Amazon de réaliser des bénéfices de 5,2 milliards de dollars, ses ventes ayant atteint des sommets entre avril et juin.

Les ventes d’Amazon ont fait un bond de 40 % au deuxième trimestre par rapport à l’année précédente, atteignant près de 89 milliards de dollars, a indiqué la société jeudi. Le détaillant a réussi à doubler ses bénéfices alors même qu’il a dépensé plus de 4 milliards de dollars pour les dépenses liées aux coronavirus et a ajouté 175 000 nouvelles embauches pour aider à suivre la demande.

Les résultats d’Amazon sont arrivés le jour même où le ministère du commerce a annoncé la plus forte contraction économique de l’histoire moderne, qui a laissé de nombreux détaillants et restaurants lutter pour leur survie.

Une hausse inattendue

Mais Amazon a été l’un des rares grands détaillants à connaître une forte hausse des achats lorsque le coronavirus a forcé les Américains à se terrer chez eux, où ils se sont tournés en masse vers les options en ligne, y compris pour les livraisons d’épicerie. Les actions d’Amazon ont atteint une valeur record ce mois-ci.

Lors d’un entretien téléphonique avec les journalistes jeudi, les dirigeants d’Amazon ont cité plusieurs raisons pour expliquer le succès du trimestre de la société.

Principalement, les Américains ont fait des achats et beaucoup. Tout d’abord, les produits de première nécessité, tels que la nourriture, les masques et les produits de nettoyage, sont moins rentables. Mais à la fin du printemps, les achats sont devenus plus normaux, a déclaré le directeur financier d’Amazon, Brian Olsavsky, aux journalistes. Les ventes de produits d’épicerie en ligne ont triplé, a-t-il dit.

Des chiffres en lien avec les abonnements Amazon Prime

De plus, Amazon a déclaré que davantage de personnes s’étaient inscrites ou avaient renouvelé leur adhésion à Prime, qui coûte 119 dollars par an aux États-Unis. En retour, les abonnés à Prime ont été des acheteurs prolifiques, ils achètent plus, et plus fréquemment.

De plus, au début, le détaillant n’était pas sûr de pouvoir répondre aux besoins en matière d’expédition, car les clients se plaignaient de retards et d’autres problèmes avec le service d’Amazon. Mais à la fin du printemps et au début de l’été, la société a pu expédier plus que prévu.

L’activité d’Amazon dans le domaine des services en ligne s’est développée, et de plus en plus de personnes ont travaillé à distance pendant la pandémie.

« Ce fut un autre trimestre très inhabituel, et je ne pourrais pas être plus fier et plus reconnaissant envers nos employés du monde entier », a déclaré le PDG Jeff Bezos dans un communiqué.